Imaginez que vous voulez construire une maison. C'est difficile de se projeter dans cette abstraction complexe qu'est un plan d'archi.
Le plus simple pour se rendre compte du résultat, c'est de construire la maison telle qu'elle devrait être au final mais avec des matériaux peu onéreux et avec une mise en œuvre rapide et simple : une maquette.
En musique c'est la même chose. On va enregistrer le morceau le plus proprement possible, avec toutes les parties mais sans les moyens d'un «vrai» studio.
On n'utilise pas des micros à 5 000€ ni une console à 250 000€ pour avoir LE son. Là le but est de pouvoir se faire une idée précise de la chanson. Est-ce qu'il ne manque pas un escalier pour aller au grenier (je suis de retour dans la métaphore de la maison) et si on mettait une fenêtre là, est ce que ce ne serait pas plus joli ?
Cela permettra, le jour où l'on entrera réellement en studio à 2000€ la demi journée, de ne pas perdre de temps et de savoir tout de suite que telle chanson on la joue à 57bpm, il y a cette partie de guitare et cette partie de basse, et on rajoute un crincrin sur le troisième refrain.

BREF !
Nous avons commencé le maquettage. Trois après-midi chez notre copain Jacob qui maitrise le home-studio. Les chansons étaient toutes finies et au final ce fût assez simple. Nous nous sommes enquillé 6 chansons entières comme des pros.
En arrivant le premier jour, je ne pensais pas que l'on irait aussi loin ! Mais tout c'est super bien passé et en plus Jacob a été force de proposition, il a joliment coloré nos morceaux.

Maintenant on attend qu'il nous envoie les mix pour se faire une idée précise de ce qui fonctionne ou pas. (Message discrètement à l'attention de M. Jacob ; ) )

Si vous avez un peu suivi les précédents épisodes vous savez qu'il y aura plusieurs invités. Vous êtes déjà au courant pour Jacob et Violette. Ce mot rapide pour vous dire qu'une autre collaboration, qui va encore rester secrète pour l'instant, se confirme !
Nous nous sommes rencontrés, le courant est passé. Il ne reste qu'à prier les Muses pour que l'inspiration vienne et que les choses se finalisent. Croisez les doigts pour nous !

Et je voudrais terminer ce billet en vous évoquant un nouveau petit pas dans notre avancée.
Pour composer au calme nous nous organisons des moments de résidences, ça tu le sais. Le problème que l'on avait, c'est que trouver un lieu accueillant n'est pas toujours facile.
La seconde résidence approchait et nous n'avions toujours rien trouvé. Nous avions envoyés des demandes à différents lieus, soit restées sans réponse, soit répondues par des «Prenons rendez-vous pour en parler ... dans six mois.». Finalement un lieu nous répond par un laconique «Envoyez un dossier, on verra pour cet été». Nous n'avons rien de mieux...
Puis cette dernière réponse s'est transformée en «ça devrait le faire en juillet» pour finalement devenir «Vous pouvez venir dès la semaine prochaine et pour toutes vos prochaines résidences. Si vous voulez on peut faire la -release party- de votre disque chez nous, on fera une comm. spéciale. Pour votre création, si vous avez besoin d'un technicien, le régisseur peut vous filer un coup de main.»
Il faut avouer que c'est quand même très agréable quand on te dit «Ton projet il a l'air vraiment cool, on veut t'aider à le réaliser». Quand certaines institutions commencent à appuyer ton projet, il faut avouer que ça fait quelque chose !

Prochain épisode : Sortie de la résidence #2
Épisode 1 - De la difficulté d'être partout.
Épisode 0 - De la mise en place de l'intrigue
Écouter/acheter notre premier EP
Youtube
Site