Alors commençons par le début, tu sais que nous, the Moonkillers sommes en train de travailler à notre prochain premier album qui verra le jour on espère ... un jour.
Au début on a rien, voire pas grand chose dans le meilleur des cas.
Nous sommes des chanceux, ce fut notre cas.
Nous avons un cap, une destination, un idéal à atteindre.

Pour entamer les hostilités et se friter avec les Muses afin de les convaincre de nous laisser un petit quelque chose, nous nous sommes trouvé de bonnes conditions : un théâtre rien que pour nous.
En arrivant nous avions deux amorces de textes et c'est à peu près tout.
Quatre jours plus tard nous repartons avec quatre chansons complètes plus ou moins finies et quelques autres pistes musicales.
On est plutôt content du résultat.

Pour s'échauffer on a fait résonner un peu les lieux


Après nous nous sommes vraiment mis au travail pour finalement en fin de journée buter sur un texte qui ne voulait pas sonner.

Autour d'une soupe et d'un saucisson, il faut dire que Céline nous a bien aidé à restructurer ce texte.

Et puis il y a la copine Violette qui est venue nous rejoindre.
Pour tout dire cela fait un moment que nous nous retrouvons de temps en temps tous les trois.
Nous avions fais une reprise d'une chanson des années trente ensemble et même une captation facebook de ça l'été dernier. Tu peux même la revoir sur notre chaine youtube.

Mais ce que nous ne vous avions pas dit, c'est que nous étions déjà au travail sur une compo.
Au jour d'hui la chanson n'a pas encore de titre définitif mais sa structure est désormais bien en place. Nous avons donc passer une matinée à affiner notre exécution de la chanson et faire quelques petites modifications.
Je pense que l'on peut dire que cette chanson est terminée.

La prochaine fois que nous nous reverrons avec Violette ce sera pour enregistrer ou travailler sur une autre chanson, qui sait ?

Et puis voilà qu'arrivait déjà le dernier jour de la résidence et pour nous aider à conjurer le blues de fin de résidence est venu nous rejoindre Jacob membre du groupe rock/blues/funk The old mess. Son nom était arrivé assez naturellement dans ceux avec qui nous avions envie de travailler. Pour Violette nous ne nous étions même pas posé la question, pour Jacob c'est simplement le premier nom qui est sorti de nos bouches.
Et à y réfléchir deux secondes il serait parfait en Samuel Collins !
On lui a proposé un soir tard, dans une cave trop froide, il a accepté tout de suite. Et nous voilà un dimanche matin ensemble à faire de la musique.
Avec Miguel nous avions une idée assez précise de la chanson qu'il fallait écrire. Nous avions préparer un riff qui si rapprochait de l'idée de base et nous l'avons proposé à Jacob qui l'a validé. Il y a rajouté sa patte, lui changeant légèrement de couleur et surtout y posant sa voix.


Alors oui je vous avais promis un article tous les soirs, mais ça clairement pas été possible. Et je vous assure que ça fait un moment que je n ai pas procrastiné. Je ne ferais donc plus de telle promesses. Cela dit ne vous en faites pas, je ferais des articles dès qu'il y aura de nouvelles choses à vous partager.

Je n'oublie pas de vous mettre un lien vers le site de Violette & The Old Mess

Prochain épisode : Le maquettage
Épisode 0 - De la mise en place de l'intrigue
Écouter/acheter notre premier EP
Youtube
Site