Pour finir, un portrait de Coca Kohla qui nous a gentiment accueillis chez elle.