Cette photo a été prise lors d'une résidence organisé pendant les Improbables à Lathus/St Rémy. Nous avons avec Eukéné Eguren-Perucha, Léa Bonnaud, Céline Rungeard et pleins de petites mains, pris possession de deux maisons abandonnées pour y raconter l'histoire de Gabrielle.

Tu peux voir quelques photos de l'installation sur le site d' Eukéné.







Un peu de vrai, un peu de faux
Moi-même je ne sais pas vraiment
Je suis toujours à la limite
C'est moi le roi du boniment
Ne me juge pas trop vite, l'ami
En me traitant de charlatan
Moi je vends l'espoir en bouteille
Est-ce que tu peux en dire autant ?

La vie est sacrément injuste
Pourquoi les noirs ? Pourquoi les blancs ?
Les miséreux au bord des routes
Les bien nourris, les bien portants ?
Et si je n'ai pas le pouvoir
De changer tout cela vraiment
Moi je vends en bouteille l'espoir.
Est-ce que tu peux en dire autant ?

Faut du bagou, crois-moi, mon vieux
Pour pouvoir convaincre les gens
Que mes sirops, mes élixirs
Leur en donneront pour leur argent
Je connais des recettes indiennes
Et quelques unes de Grand-Maman
Moi je vends l'espoir en bouteille
Est-ce que tu peux en dire autant ?

Cheveux qui tombent, fièvre soudaine
Mal de dos ou rage de dents
Fatigue, douleurs neuves ou anciennes
Faites confiance à mes onguents
Pour guérir faut surtout y croire
Se battre et regarder devant
Moi je vends l'espoir en bouteille
Est-ce que tu peux en dire autant ?
Céline Rungeard